Pêche / Fishing

     J’avais presque oublié que je traînais deux lignes de pêche, jusqu’à ce que je sente un à-coup derrière moi. Heureux d’avoir enfin sa première touche, l’équipage s’ébranla sur le pont arrière pour sortir le premier poisson de la traversée : un Mahimahi mâle, instantanément vidé et les filets levés par Victor et Lucas. Puis Derek prépara les sashimis et Geoffroy mis une marinade au réfrigérateur.

Lagoon_630_Motor_Yacht_Atlantic_fish

Le lendemain, ce fut la même chose, un autre Mahimahi ! Le réfrigérateur commençait à se remplir copieusement, mais l’équipage décida de remettre les lignes en espérant attraper peut-être quelque chose de différent.

Effectivement, et ce ne fut pas un à-coup, mais un soubresaut beaucoup plus puissant. Derek commença à remonter la ligne, sans être sûr de ce que c’était, mais avec le sentiment que c’était fort… Jusqu’à ce qu’il saute hors de l’eau et que tout le monde se rendent compte que nous avions un marlin au bout de la ligne.

Au même moment, la seconde ligne à bâbord commença à se dévider. Lucas se précipita pour saisir la ligne. Je traînais maintenant 2 marlins énervés. L’un des deux arriva à se décrocher de son hameçon. L’équipage s’organisa alors pour s’assurer de ne pas perdre le deuxième. Lucas remontait la ligne tout en donnant des instructions à Geoffroy qui était aux manettes de gaz sur le flybridge afin de suivre le mouvement du poisson. Derek et Sylvain faisaient en sorte que la ligne ne s’emmêle pas vu que le poisson s’ébattait dans toutes les directions autour de moi. Victor attendait patiemment pour harponner le poisson à portée de main. Manifestement, on testait mes talents de bateau de pêche au gros !

Après une demi-heure de lutte avec le poisson, laissant filer la ligne puis la remontant, le marlin a finalement été hissé à bord. Victor et Derek ont relevé le défi de découper et préparer le long spécimen de 2,10 mètres et je suis retourné à mon cap.

SONY DSC

Le réfrigérateur est maintenant rempli de tout le poisson frais dont l’équipage aura besoin pour le reste de la traversée.


      I almost forgot I was trailing two fishing lines, until I felt a first snag behind me. Happy to finally get their first bite, the crew was getting active on the aft deck to pull out the first male Mahimahi. He was instantly gutted and filleted by Victor and Lucas, then Derek prepared sashimi and Geoffroy put a marinade in the fridge.

The next day was the same thing, another male Mahimahi. The fridge was starting to fill up with fish meat but the crew decided to put the lines in again the next day hoping to maybe catch something different.

Sure enough, it’s not a snag I felt but a much more powerful jerking and pulling. Derek started bringing up the line, not sure of what it was but feeling it was strong, until it jumped out of the water and everyone realized we had a sailfish trailing behind us.

At that same moment the port side elastic of the second line extended and snapped, Lucas rushed to grab the line and I was now trailing two angry sailfish. One got off the hook so the crew got organizing to make sure they didn’t lose the second one. Lucas was pulling up the line while giving instructions to Geoffroy at the throttle on the flybridge who was following the movement of the fish, Derek and Sylvain were making sure the line didn’t get tangled as the fish was racing around me in all directions and Victor was waiting patiently to spear the fish when he got within reach. My sports fishing abilities were now being tested.

After half an hour of pulling, releasing and running up and down the deck, the sailfish was finally on board. Victor and Derek took on the challenge of cutting up and preparing the 2,10 meter long fish as I got back on my course.

The fridge is now well stocked with all the fresh fish the crew needs for the second half of the crossing.