Départ difficile / Rough start

     En sortant du port de plaisance le 31 décembre, en direction de la haute mer, je n’ai plus eu de retour du safran bâbord vers la barre . Lucas a annoncé à l’équipage que le safran bâbord était coincé en butée. Ceci limitant les actions de barre possible. Le vent et la houle venant de l’Est nous poussaient vers la digue. Grâce à mes deux moteurs, Lucas a pu tourner le dos au vent pour regagner un peu de manœuvrabilité. En utilisant les deux moteurs séparément pour nous déplacer nous avons pu jeter l’ancre loin de la digue et du trafic.

Mon système de direction est hydro-électrique avec une possibilité de prendre le contrôle des leviers hydrauliques manuellement à partir de la salle des machines. C’est ce qu’a pu faire Victor. Le système hydraulique fonctionnant correctement,  de sorte que le safran fut remis dans l’axe afin de pouvoir accoster dans le port de commerce pour examiner et réparer le problème.

Lagoon_630_MYHydraulics

Puisque les leviers hydrauliques fonctionnaient, cela signifiait que le problème était probablement électronique. En vérifiant le système de direction électronique, nous avons réalisé que la position du safran n’était pas retransmise à l’écran et qu’il y avait donc un problème avec le capteur. Victor a vérifié le capteur de gouvernail en suivant les câbles et constaté une connexion lâche. Le problème était résolu après reconnexion et sécurisaton.

Nous avons fait quelques essais pour être certains d’avoir récupéré une mobilité totale de mes safrans. Bien que retardés de quelques heures, nous étions maintenant sortis du port en direction des Caraïbes et déterminés à terminer 2014 sur une note positive.

C’est la Saint-Sylvestre et c’est notre première nuit de traversée dans l’Atlantique. Après un début incertain, nous sommes heureux d’être en route. Bonne année !

Lagoon_630_MY happy new year


     Just as we exited the marina on December 31st, heading to the open seas, I was no longer getting feedback from my port side rudder to my helm. Lucas announced to the crew that the rudder was stuck hard to port side and that he had limited steerage. The wind and swell coming in from the East was pushing us toward the breakwater but thanks to my dual engines Lucas was able to turn my back into the wind to regain some steerage in reverse using the two engines separately and dropped the anchor clear of the breakwater and shipping traffic. My steering system is hydroelectric with a possibility to take control of the hydraulic levers manually from the port side engine room, which is what Victor did. The hydraulics responded so the rudder could be straightened for now until we were able to dock in the commercial port to fix our problem.

Since the hydraulic leavers worked, it meant the problem was probably electronic. By troubleshooting the electronic steering system we realized the rudder position was not transmitted on the screen so there must have been a problem with the sensor. Victor checked the rudder sensor and by following the cables he noticed a loose connection, which he reconnected and secured. After troubleshooting again the problem was fixed!

We did a few trials to be sure and I had recovered full mobility of my rudder. Although delayed a couple of hours from our initial departure time we were now out of the port heading towards the Caribbean and determined to finish 2014 on a positive note.

It’s New Years Eve on our first night crossing the Atlantic. After an uncertain start we are happy to be on our way. Happy new year!